Renaître à son vrai moi

Renaître à mon vrai moi

Nicole Forget

Auteur : Nicole Forget
Transe médium

Étrangement, j’ai quatre prénoms de baptême, soit Marie Renée Christiane Nicole. En avançant en âge, étant impliquée à me développer en croissance personnelle et spirituelle, j’ai alors réalisé que le prénom Renée voulait en réalité dire « renaître ».

C’est ma sœur ainée « Rita » qui aurait dû s’appeler « Renée », mais ma mère en a décidé autrement à la dernière minute et elle m’a donné ce prénom presque dix ans plus tard. Étrangement, j’ai failli mourir quelques heures après ma naissance. On m’a sauvée de justesse alors que mon cordon ombilical s’était détaché et que je saignais. La femme qui aidait ma mère a réalisé en venant me voir vers minuit… que j’étais bleue et que j’étais en train de mourir. Elle a aussitôt couru à l’étage pour réveiller mon père. Ce dernier est descendu rapidement et lorsqu’il a trouvé une corde, il m’a rattaché le nombril. C’est ce qui m’a sauvé la vie. Je devais déjà me promener entre le monde des vivants et des morts.

Par contre, des années plus tard, le bébé qui a vraiment porté le prénom principal de Renée est morte quelques jours après sa naissance… pour retourner dans le monde des esprits.

On peut aussi dire « renaître à une autre dimension », et ne dit-on pas qu’on se sent renaître au printemps. En tout cas, c’est mon cas. D’aussi loin que je me souvienne, quand arrivait ma fête le 21 mars et que j’entendais les oiseaux chanter, j’étais toute excitée et me sentais renaître, remplie de joie. Je me sentais aussi plus légère et fébrile. Il me semblait que le soleil me comblait plus car ses rayons étaient plus chauds. Quand j’étais jeune, je mettais mes petits gants blancs et souvent à Pâques, on ne mettait plus nos gros manteaux d’hiver. Quel bien-être! La renaissance se poursuivait.

De plus, quand j’ai pris ma retraite voilà quatre ans, j’ai dû m’habituer graduellement au cours des deux premières années à ressentir un nouveau rythme de détente... Ayant quitté mon milieu de travail qui était très exigeant et où je devais continuellement performer, je ne vivais plus autant de pression et de stress, ce qui fait que j’ai commencé à me sentir « renaître » à une dimension plus réelle de mon moi authentique… soit celui de la vraie Nicole. Quel bienfait et découverte sublime! Je remerciais Dieu souvent et je le fais encore. J’ai appris à « rendre grâce » fréquemment. J’avais dorénavant l’occasion de vivre le « moment présent » à tous les jours de ma vie. Quelle belle découverte!

Enfin, permettons-nous de renaître, cela en vaut la peine et cela peut changer notre vie pour le meilleur! Je vous le souhaite également.

Nicole

Posted in Avril 2018 - Renaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *